Les ateliers du mercredi 5 mai de 8h30 à 10h30

Présentation des 8 ateliers :

  • Gestion d’un patrimoine d’équipements de la route dans un contexte de transition numérique

Si les enjeux d’une gestion patrimoniale des infrastructures de mobilité sont de plus en plus prégnants dans le débat public, aidés pour cela par le travail conduit par l’Observatoire National de la Route, la place des équipements de la route dans cette stratégie reste souvent mal définie. Cette situation peut s’expliquer en partie par la diversité des équipements existants mais également par les enjeux spécifiques se posant à leur gestion, dont l’objectif est avant tout d’assurer la meilleure sécurité possible aux usagers.
Ce constat interroge donc sur les dispositifs et les outils permettant de mettre en place une stratégie de gestion patrimoniale des équipements de la route et de l’apport que pourrait avoir la transition numérique actuelle dans le développement de nouveaux outils d’aide aux gestionnaires. La gestion de ces équipements s’inscrit de plus dans un contexte d’évolution des usages de la mobilité et à la nécessité d’adapter ces équipements routiers à l’arrivée de nouveaux types de véhicules, en particulier autonomes.
Cet atelier visera donc à proposer un état des lieux des outils existants pour la mise en place d’une stratégie de gestion patrimoniale des équipements de la route et de sensibiliser les participants aux évolutions et innovations actuellement apportées par la transition numérique pour la gestion de ces équipements.

Public : les métiers des routes et des rues, notamment ceux en lien avec l’exploitation routière, avec la gestion d’équipements routiers et de la signalisation

Animateurs : 
Jean Pierre SCHANG, animateur du groupe « routes et transports interurbains » de l’AITF
Patrick PORRU, responsable des affaires techniques à l’IDRRIM (Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité)

Intervenants :
Alain LHERITIER, chargé de mission audit réseau routier national, Ministère de la Transition Ecologique
Yann SCHAUB, adjoint au chef de service des voies publiques, ville et Eurométropole de Strasbourg
Jean TREVISAN, département ingénierie et gestion du patrimoine, ville et Eurométropole de Strasbourg
Maxime REDONDIN, ingénieur de recherche sur la conception et la maintenance des infrastructures routières, VEDECOM, Institut pour la Transition Énergétique (ITE), dédié à la mobilité individuelle, décarbonée et durable
Sébastien WASNER, directeur adjoint du département Infrastructures et Matériaux, CEREMA (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement)

Cet atelier est piloté par le groupe « routes et transports interurbains » de l’AITF, avec l’appui de l’IDRRIM

 


  •  Généraliser l'utilisation du BIM dans le bâtiment : quels enjeux, quelles opportunités et quels obstacles pour la maîtrise d'ouvrage publique ?

Le Plan BIM 2022 prévoit la généralisation du numérique, et en particulier du BIM dans le bâtiment dès 2022. Dans ce cadre, les collectivités territoriales sont appelées à se saisir du BIM pour faciliter la gestion de leur patrimoine et de leur maîtrise d’ouvrage. 
Qu’en est-il aujourd’hui ? Comment mettre en place une démarche BIM au sein d’une collectivité ? Quels sont les principaux avantages et obstacles de l’utilisation du BIM ? Le BIM est-il adapté à tous types de collectivités et à tous types d’opérations de bâtiment ? Quel est l’intérêt d’une AMO BIM ? Comment identifier les prestataires compétents ?

Une synthèse des résultats de la dernière enquête réalisée pour le baromètre du PTNB sur l’utilisation des outils numériques et digitaux par les professionnels du Bâtiment sera présentée. L’atelier sera illustré par des retours d’expérience de démarches BIM de collectivités territoriales (petites et grandes), par une présentation synthétique de projets de bâtiment conçus et réalisés en BIM, par les responsabilités et risques juridiques autour du BIM et enfin par une présentation du dispositif de qualification « BIM » pour les AMO et les MOE.

Public : notamment tous les métiers liés au bâtiment (conception, réalisation, exploitation, maintenance).

Animation : Stéphane MOUCHOT, directeur général de l’OPQIBI
Intervenants :
Magali THISSE, déléguée générale de BERIM
Représentant d’une maîtrise d’ouvrage publique (CT)
Julien MERCIER, dirigeant IM-PACT
Véronique DUNO, cheffe de projet Etudes Produits - Construction, SMABTP
Marc FOVEAU, chef du département bâtiments, ville d'Aix en Provence
Représentant d’un AMO BIM (sous réserve)

Cet atelier est piloté par l’OPQIBI (Organisme de Qualification de l'Ingénierie)

 


  •  Le numérique peut-il transformer le service public des déchets ?

Des collectivités développent ou acquièrent des applications internet pour mettre en relation offre et demande d’objets et de matériel usagés, permettre aux citoyens de suivre en ligne leur production de déchets ou réserver des créneaux pour faciliter l’accès aux déchetteries du territoire.
 Cette tendance, personnalisant les relations usager/déchet/collectivité, est-elle amenée à se développer ? L’impact attendu en terme de prévention des déchets est-il significatif ? Ce type d’initiative préfigure-t-il Ces initiatives préfigurent-t-elles une redéfinition du Service Public de Gestion des Déchets ?

Public : notamment les métiers de responsables des services déchets, d’ambassadeurs de prévention, de développeurs économiques, de chefs de projets environnement et économie circulaire …

Animation :
Bruno ACH, responsable du pôle "politiques environnementales et déchets" du CNFPT, INSET Montpellier
Renaud PIQUEMAL, Directeur Général des Services, Syndicat Centre Hérault

Intervenants : 
Anne BOYER, directrice finances, ressources et conseil à l'usager, Syndicat du Bois de l’Aumône (Puy de Dôme)
Raphaël POUSSIN, directeur du pôle écologie urbaine, Communauté d'Agglomération Royan Atlantique
Témoignage de l’Agglomération de Lorient
Odile ROBERT, directrice gestion et valorisation des déchets, Lorient Agglomération

Cet atelier est piloté le pôle "politiques environnementales et déchets"  du CNFPT, INSET Montpellier

 


  • Le numérique au service de l’intelligence territoriale et du projet politique

Au-delà de la technique, vers des territoires intelligents : la stratégie des usages et services du numérique à l’échelle d’un département.
L’atelier présentera la démarche d’élaboration d’une stratégie des usages et des services du numérique à l’échelle du département de l’Hérault. Cette stratégie s’inscrit dans la transformation numérique et des solidarités territoriales.
Les cinq axes et les seize actions retenues en première itération seront illustrés par des modalité de co-construction avec les collectivités héraultaises et par l’animation d’une plateforme d’échanges.
L’atelier présentera aussi l’approche et les usages de l’open data au service des territoires par les services du Département, ainsi que son engagement en matière d'inclusion numérique et les outils mis en œuvre.

Public : tous agents, notamment les métiers liés à l’aménagement territorial, les métiers liés au social (pour l’inclusion numérique notamment), les métiers liés au développement durable, les métiers numériques

Animation : 
Didar GELAS, directrice du pôle des solidarités territoriales, Département de l’Hérault

Intervenants :
Charlotte JACOB, chef de projet infrastructure numérique, Département de l’Hérault
Victor KAHN, chef de projet open data, Département de l’Hérault
Fabien VERMOGEN, chef de service des usages et services numériques, Département de l’Hérault

Cet atelier est piloté par la direction générale adjointe de l’Aménagement du territoire du Département de l’Hérault

 


  •  Comment (vraiment) innover avec le numérique ?

Il ne se passe pas un jour sans que le numérique ne fasse l’objet de critiques importantes : impact environnemental, cyber sécurité, détournement des données, restrictions des libertés … En matière de management, la critique est aussi vieille que l’internet lui-même. En 1987, le prix Nobel d’économie Robert Solow affirmait déjà dans un paradoxe resté célèbre que l'informatique serait partout, sauf dans les statistiques de productivité. L’une des pistes est de se rapprocher des innovateurs du numérique. Start-up, entreprises, chercheurs ou encore étudiants peuvent être des sources d’inspirations, de dynamisme, de services innovants …
L’atelier proposera de trouver des pistes pour mieux travailler avec les startups et les entreprises innovantes, dans une perspective public / privé, pour proposer tant en interne qu’en externe, pour les citoyens, les services et outils numériques les plus adaptés.

 

Public : Tous les métiers, tant sur les aspects opérationnels que sur les questions fonctionnelles et d’organisation.

Animateur : Gino BONTEMPELLI, chef du service smart région, Région Sud et AITF Provence
Intervenants :
Thomas BEKKERS, chef de service smart territoires, Métropole Aix-Marseille-Provence
Christophe PRIOR, Head Of Digital Office, Airbus Helicopters
Arthur CHAPRON, acheteur spécialiste innovation, Secrétariat Général pour les affaires Régionales, Préfecture de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Patrick DUVERGER, directeur général des services techniques, Ville d’Antibes Juan-les-Pins
 
Cet atelier est piloté par la section Provence de l’AITF 


  • Les bonnes pratiques en matière de cyber sécurité dans les collectivités territoriales

La transition numérique est aujourd’hui un enjeu majeur pour les collectivités territoriales. Davantage amenées à rentrer dans les systèmes d’informations (sécurisation des bâtiments, vidéosurveillance, objets connectés, etc.), sont-elles conscientes des nouveaux risques qu’elles encourent et comment se protègent-elles ?
Des experts dresseront un panorama des cyber risques et apporteront des éléments de réponse en termes de prévention et de gestion de crises autour de cas concrets.
Des exemples de menaces et de scénarii seront présentés, avec explication du risque et des impacts : objets connectés, bâtiments sous vidéosurveillance, sécurité au poste de travail …
L’objectif est de sensibiliser les services et agents des Collectivités, et notamment les ingénieurs territoriaux, sur les cyber risques afin qu’ils deviennent de futurs prescripteurs auprès de leurs élus.

Public : tous les métiers territoriaux, notamment ceux exercés par les ingénieurs territoriaux

Animateur :
Georges LE CORRE, co-animateur du groupe "Gestion des Risques" de l’AITF

Intervenants :
Luc BRUNET, responsable de l’observatoire SMACL des risques de la vie territoriale, SMACL Assurances - Société mutuelle d'assurance des collectivités locales
Guillaume VITSE, Directeur Général de CNPP Cybersecurity, CNPP - Centre national de prévention et de protection
Eric HAZANE, chargé de mission stratégie des territoires, ANSSI - Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information

Cet atelier est piloté par l’AITF et SMACL Assurances

 


  •  Les analyses d’image au service d’une politique des déplacements

La vidéo verbalisation est déployée sur un nombre croissant de collectivités. Elle apporte une réponse adaptée pour réduire les comportements dangereux (respect des feux, circulation dans couloirs de bus ou pistes cyclables, …), améliorant ainsi la sécurité routière tout en évitant des investissements complémentaires destinés simplement à faire respecter la règle.
La vidéo verbalisation constituera par ailleurs un outil indispensable pour le contrôle des zones à accès contrôlé, comme les zones à faibles émissions ou des « zones à trafic limité », à l’instar de plusieurs villes européennes.
L’atelier visera à obtenir une vision générale (élus et techniciens) de l’utilisation des outils de vidéo verbalisation dans une politique des déplacements

Public : tous les métiers territoriaux, notamment ceux des gestionnaires de voirie et de la police municipale

Animateur :
Yann LE GOFF, ville de Paris et animateur du groupe « Déplacements et signalisation » de l’AITF

Intervenants :
Gaël NOFRI, adjoint au Maire de Nice, délégué au stationnement, à la circulation et à la logistique urbaine
Pierre OZENNE, adjoint à la Maire de Strasbourg, en charge notamment des espaces publics partagés et de la voirie
Bruno LEVILLY, responsable du secteur d’activité ITS, trafics et régulation, CEREMA
Steve LOHR, gérant de la société Nomadys
Valérie DEMMERLE, chargée de mission sécurité routière, service gestion du trafic, sécurité routière, aménagement numérique du territoire, Eurométropole de Strasbourg
Yves LAUGEL, chef de service gestion du trafic, sécurité routière, aménagement numérique du territoire, Eurométropole de Strasbourg

Cet atelier est piloté par le groupe « Déplacements et signalisation » de l’AITF