Le concours d’administrateur ou administratrice territorial

CONCOURS 2019

Epreuves écrites d’admissibilité : lundi 24 au vendredi 28 juin 2019

Lieux de convocation en fonction des centres d’écrits choisis par les candidats au moment de leurs inscriptions :

Lyon
CNFPT- DELEGATION RHONE-ALPES LYON
18 rue Edmond Locard
69322 LYON Cedex 05

Bordeaux
CNFPT- DELEGATION D’AQUITAINE
71 allée Jean Giono
33075 BORDEAUX CEDEX

Rennes
CNFPT- ANTENNE D’ILLE-ET-VILAINE
Village des collectivités
1 avenue de Tizé
35230 THORIGNE-FOUILLARD

Strasbourg
CNFPT – ANTENNE du Bas-Rhin
1 rue Edmond Michelet
CS 40262
67089 STRASBOURG CEDEX

Paris
CENTREX
2 rue de la Butte Verte
93160 NOISY-le-GRAND

Martinique
CNFPT – DELEGATION MARTINIQUE
Maison des collectivités territoriales
ZAC l’Etang z’abricot
97200 FORT-DE-FRANCE

Réunion
Sera précisé ultérieurement

Les convocations aux épreuves écrites seront adressées aux candidats à compter du lundi 3 juin 2019.

Résultats d’admissibilité : lundi 9 septembre 2019
Epreuves orales d’admission :
Concours externe : du 8 au 18 octobre 2019
Concours interne : du 5 au 15 novembre 2019
3ème concours : 22 novembre 2019

Résultats d’admission : mercredi 27 novembre 2019
Scolarité INET : janvier 2020 – juillet 2021

Les administrateurs et administratrices territoriaux constituent un cadre d’emplois administratif de catégorie A au sens de l’article 5 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée. Il comprend les grades d’administrateur, d’administrateur hors classe et d'administrateur général.

Les administrateurs et administratrices territoriaux sont des cadres supérieurs de l'administration, appelés à occuper les postes de direction des collectivités locales et des établissements publics locaux. Ilss peuvent notamment être détachés sur les fonctions de directeur ou directrice général de grande ville ou d'agglomération ainsi que de directeur ou directrice général des services départementaux ou régionaux.

Conditions d’accès et modalités d’organisation du concours
Le décret n° 2015-1490 du 18 novembre 2015, précise les conditions d'accès et les modalités d'organisation des concours externe, interne et troisième concours pour le recrutement des administrateurs et administratrices territoriaux. Les dispositions réglementaires appliquées depuis fin 2016, ont  pour objectif d’adapter le recrutement aux besoins des employeurs locaux.

• objectifs des épreuves écrites et orales :
Les épreuves écrites : elles visent à garantir un socle de connaissance sur les matières fondamentales (droit public, économie, finances publiques, droit et gestion des collectivités).
Les épreuves d’aptitudes professionnelles à l'oral : elles évaluent, au-delà de ses connaissances, la compréhension par le candidat des mécanismes qui régissent l'action des collectivités locales.
L’épreuve de mise en situation professionnelle collective (coefficient 2)  complète l'entretien de motivation professionnelle (coefficient 5). Le choix pour l’épreuve orale de langue vivante étrangère est ouvert aux seules langues étrangères transfrontalières. Les candidats pourront passer l’épreuve en allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien.

A savoir
À l’obtention du concours, les lauréats admis suivront une formation initiale d’application de dix-huit mois à l’Institut national des études territoriales (INET) du CNFPT. À l’issue de cette formation, les lauréats seront inscrits sur liste d’aptitude en vue de leur recrutement par les collectivités territoriales.