Les formations d'intégration

Les formations d’intégration sont actuellement organisées totalement à distance pour les catégories A, majoritairement à distance pour les catégories B avec possibilité de présentiel si besoin. Pour les agents de catégorie C les formations d’intégration se déroulent à distance et en présentiel.

À savoir : le suivi à distance nécessite des prérequis techniques, à découvrir ici dans le mode d’emploi ainsi que des conditions pour assister aux classes virtuelles avec Adobe connect à découvrir dans les éléments techniques

Aujourd'hui comme demain, le #cnfptavecvous.

 

Un décret de titularisation des agents stagiaires

Sur demande renouvelée notamment du CNFPT, un décret, paru le 23 août 2020, autorise les collectivités locales à titulariser les agents territoriaux stagiaires n’ayant pas pu suivre leur formation d’intégration, en tout ou partie, en raison de la situation sanitaire. 

Ce décret a été modifié par le décret n° 2021-706 du 2 juin 2021 fixant à titre temporaire des règles dérogatoires de formation et de titularisation de certains fonctionnaires territoriaux (sauf les sapeurs-pompiers) en raison de la crise sanitaire. Il prévoit que lorsque la titularisation d'un fonctionnaire stagiaire doit intervenir au plus tard le 31 octobre 2021, elle n'est pas subordonnée à l'obligation de suivi de la formation d'intégration si cette dernière n'a pu se dérouler, en tout ou partie, avant cette date. La formation d’intégration doit alors être réalisée avant le 30 juin 2022.

Par ailleurs, dans le cadre des règles dérogatoires temporaires de formation et de titularisation des fonctionnaires de police municipale en raison de la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19, le décret n° 2021-706 du 2 juin 2021 vient prolonger les dispositions du décret n° 2020-1082 du 21 août 2020.

Ainsi les stagiaires relevant des cadres d'emplois de la police municipale pour lesquels la titularisation intervient au plus tard le 31 octobre 2021 bénéficient, sur décision du Centre national de la fonction publique territoriale, selon leur situation au regard de cette obligation, des mesures suivantes :

  1. La comptabilisation, au titre des stages prévus dans le cadre de la période obligatoire de formation, des services accomplis par les stagiaires auprès de la collectivité territoriale qui les emploie, sous réserve que cette collectivité effectue une évaluation du stage. Cette évaluation, prise en compte dans l'élaboration du rapport final d'évaluation du stage, est communiquée au Centre national de la fonction publique territoriale, au préfet et au procureur de la République ;
  2. Lorsque la formation a été suspendue en raison de la crise sanitaire, d’une dispense d'une durée maximale de quinze jours au titre des enseignements théoriques de la formation.

Les stagiaires qui bénéficient de l'une de ces dérogations restent soumis à une évaluation globale par le Centre national de la fonction publique territoriale.

Les enseignements théoriques non suivis peuvent, le cas échéant, être dispensés dans le cadre de la formation continue obligatoire prévue à l'article L. 511-6 du code de la sécurité intérieure. Dans ce cas, ils interviennent au cours de la première période pluriannuelle mentionnée à l'article R. 511-35 du même code.