La nature, levier de résilience des sites et paysages industriels - 15 et 16 octobre 2020

Revivez la manifestation

La perte de biodiversité et les différentes conséquences qui en découlent reconnues dans le milieu scientifique, telle que la crise sanitaire, nous obligent à repenser notre rapport à l'environnement et à revoir notamment les modalités d’articulation entre les activités économiques et la préservation des écosystèmes. La réconciliation entre industrie et nature peut paraître de prime abord impossible. Or ces milieux fortement artificialisés sont parfois d’étonnants réservoirs de biodiversité, et ils bénéficient d’une nouvelle image positive et assumée permettant leur requalification à l’aide du végétal et l’expression de nouveaux usages.

Si les questionnements autour de l’espace industriel ne sont pas récents, les enjeux liés à la prise de conscience sociétale, au changement climatique, la lutte contre l’artificialisation des sols et la préservation des ressources, incitent les collectivités territoriales à requestionner le modèle de l’aménagement industriel et poser la question de la place de la nature dans ces espaces.

Ce colloque, co-organisé par le CNFPT, l’association HORTIS et la ville de Gravelines, propose d’identifier et de débattre des modalités d’intégration des projets d’aménagement industriels dans leur écosystème et de proposer des solutions favorables et durables pour préserver la biodiversité et favoriser la résilience des sites et paysages industriels. Retrouvez ci-dessous l'ensemble des documents présentés par les intervenants lors de ce colloque, ainsi que le dossier documentaire dédié et le livret numérique.