Les ateliers du mardi 4 mai de 14h à 16h...

Présentation des 6 ateliers :

  • Le numérique, un outil au service de la participation citoyenne et d’une gouvernance durable des territoires

Les « civic tech » vont-elles permettre de réinventer la démocratie locale avec ses rapports entre élus, agents territoriaux et citoyens ? Quelle place accorder aux développements de ces outils dans la gestion au quotidien de nos services techniques : budget participatif, appels à projets, concertation thématique, signalement, boîte à idées numérique... ? Sommes-nous à l’aube d’un changement de paradigme ?

A travers une présentation globale des civic tech et du numérique au service de la participation, le participant aura une vision des trois types de démarches qui s’offrent à lui : en interne comme Marcq-en-Barœul, Paris ou Nîmes Métropole ; avec une solution open source, comme Angers, Toulouse ou Nanterre, ou encore via une civic tech comme Rennes.

Réelle opportunité d’atteindre un nouveau public, plus large et mieux représentatif grâce aux civic tech, l’atelier mettra en évidence les freins à lever pour la réussite des démarches participatives utilisant le numérique. Notamment l’expertise citoyenne, sa légitimation et sa considération par les services des Collectivités et par les ingénieurs ; les démarches participatives qui n’apportent pas forcément du travail en plus pour les ingénieurs ; ou encore les risques de l'enfermement dans du tout numérique, et les opportunités de diversifier les approches.

Les interventions des collectivités permettront de montrer l’évolution d’une plateforme à l'échelle intercommunale, la construction d’un budget participatif, mais aussi de favoriser l'inclusion numérique dans les démarches de participation.

Public : tous les métiers territoriaux globalement et plus particulièrement les directeurs et responsables de services techniques, les directeurs des systèmes d’information, les chargés de mission participation citoyenne ou les chargés d’opération de travaux ou d’aménagement

Animation :
Martin DIZIERE, directeur du Pôle Aménagement et Développement du Territoire, ville de Mions, et animateur du groupe « Directions des Services Techniques » de l’AITF
Philippe VAILLANT, urbaniste territorial, Agence d'urbanisme Région de Reims 
Corinne FOURQUIER, chargée de mission en maîtrise d'ouvrage et 1% artistique, Région Centre Val-de-Loire, et groupe « Urbanisme » de l’AITF
Gaëlle AGGERI, responsable des pôles de compétences de INSET Montpellier, CNFPT
 

Intervenants :
Katharina ZUEGEL, co-directrice, experte en participation citoyenne et gouvernement ouvert, Décider ensemble
Stéphane LENFANT, directeur du Service Participation Citoyenne, Ville de Rennes et Rennes Métropole
Natacha BILLET, Directrice de l’environnement et de la prévention des risques, Ville d’Orléans et Orléans Métropole
Amaëlle MERCIER, Directrice vie des quartiers et démocratie locale, Ville d’Orléans

Cet atelier est piloté par les groupes de travail « Directions des Services Techniques » et « Urbanisme » de l’AITF et par l’INSET de Montpellier, CNFPT.
  


 
  • Le suivi intelligent de la facturation des consommations énergétiques du patrimoine au service de la maitrise de l’énergie et des dépenses de la collectivité

Dans le cadre de leur stratégie de maitrise de l’énergie, les collectivités doivent en premier lieu connaitre précisément les caractéristiques de leur patrimoine (métrés, points de livraison, abonnements…) et faire le suivi des consommations d’électricité, de gaz, d’eau, d’air comprimé (relevés automatiques). Ce suivi permet d’analyser la performance de chaque site et prévenir toute dérive de consommation par la détection d’anomalies. Des économies substantielles peuvent être réalisées pour un investissement financier correspondant très faible.
Pour cela, les régies de certaines collectivités ou certains syndicats d’énergie ont développé : des outils centralisés de collecte, d'analyse et de traitement des données qui restituent dans des tableaux de bords les indicateurs clés offrant une vision globale des consommations et des services mutualisés de contrôle de la facturation.

Pour aller plus loin dans la maitrise des consommations et des dépenses, des plateformes numériques en ligne sont proposées depuis quelques années par des prestataires. Ces plateformes permettent de comparer les factures d’énergie que règle la collectivité avec les informations envoyées par les compteurs connectés, les automates de télégestion ou les capteurs.
Bientôt associées à des systèmes d’intelligence artificielle, ces plateformes pourront prévoir le comportement des bâtiments, identifier les anomalies à rectifier, localiser les travaux nécessaires pour limiter les gaspillages et anticiper les besoins en énergie en vue d’une aide à la prise de décisions pour un achat optimisé de la fourniture.
Dans cet atelier, nous allons tenter de démontrer l’intérêt de tels démarches et outils qui associent les collectivités et leurs prestataires dans une relation partenariale d’intérêt partagé. Un état des lieux des solutions existantes sera dressé. Des témoignages de collectivités expérimentant divers outils et ingénieries seront présentés.

Public : notamment tous les métiers directement ou indirectement impliqués dans la politique de maitrise de l’énergie du patrimoine de la collectivité.

Animation : 
Laurent GUEZENNEC, animateur du groupe « énergie et climat » de l’AITF et manageur en énergie, Ville de Paris
Emmanuel PONCET, responsable national du pôle de compétences « énergie et climat » du CNFPT, INSET Montpellier

Intervenants :
Guillaume PERRIN, chef adjoint du département transition énergétique, chef du service des réseaux de chaleur et de froid, coordinateur national du programme ACTEE, Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR)
Pierrick DEGARDIN, chargé des nouvelles technologies, cellule innovation, ville de Versailles
Jérôme ALBERGE, responsable des services Energie et Télécoms, Montpellier Méditerranée Métropole
Jean CASTEIL, responsable du service énergie, Ville de Montpellier
Laurent VIGNERON, directeur Concession Maitrise de l'Energie et Energies Renouvelables, Syndicat départemental Hérault Energies

Cet atelier est piloté par le groupe « énergie et climat » de l’AITF et le pôle de compétences « énergie et climat » du CNFPT, INSET Montpellier

 


 

  • La transition numérique dans les parcs autos

La transition numérique impacte très fortement le secteur automobile. Alors que la multiplication des équipements embarqués sur les véhicules n’avait pas encore été digérée par nos équipes, une rupture technologique majeure s'annonce avec l'arrivée des véhicules de dernière génération (électriques, hybrides, semi autonomes…).
Le métier de mécanicien évolue rapidement et comportera de nouvelles compétences de maitrise des outils numériques, l’acquisition et le maintien d’habilitations. La formation devient un investissement incontournable pour maintenir l'efficacité de nos régies. L'impact est également important sur le métier de gestionnaire de parc qui dispose aujourd'hui de quantité de données concernant l'utilisation des véhicules et ce en temps réel. Il peut ainsi les exploiter pour optimiser la flotte, organiser la maintenance préventive ou, par exemple, agir sur le comportement des utilisateurs en encourageant un mode de conduite économique. De même, le gestionnaire de parc doit gérer la mobilité de manière globale en intégrant tous les modes de déplacement disponible tout en favorisant les plus vertueux.
Il est proposé de traiter cette thématique dans le cadre d'un atelier organisé en deux tables rondes et en explorant chacun des sujets sur la base du retour d'expérience des participants.

Public : notamment les métiers de mécanicien, gestionnaire de parc auto, responsable de service (parc auto ou logistique/transport), de responsable de centre technique municipal, de responsable ou directeur des services techniques

Animateur :
Gabriel PLASSAT, ingénieur expert au service Transports et Mobilité, ADEME, et co fondateur de La Fabrique des Mobilités

Intervenants : 
Manuel VASSALLO (Montpellier Méditerranée Métropole), Muriel CHARPENTIER (ville des Mureaux) animateurs du groupe « Centres techniques, parcs et ateliers » de l’AITF
Bruno CORDAT (Brest Métropole), Philippe DENIS (AITF), Jean-Marc FENOY (Grand Besançon Métropole), Patrick NOWICKI (ville de Lyon), Sébastien RAULT (Rennes Métropole), Patrice GILBERT (ville et eurométropole de Strasbourg) et Benoit WEINLING (ville et eurométropole de Strasbourg), groupe « Centres techniques, parcs et ateliers » de l’AITF
Nicolas COMBY, conseiller formation, Délégation Pays de Loire, et pôle de compétences « Architecture, bâtiment et logistique » du CNFPT
Gérard MORENO, responsable national du pôle de compétences « Architecture, bâtiment et logistique » du CNFPT, INSET Montpellier

Cet atelier est piloté par le groupe « centres techniques, parcs et ateliers » de l’AITF et par le pôle de compétences « Architecture, bâtiment et logistique » du CNFPT, INSET Montpellier.


 

  • L’urbanisme à l’heure du numérique

Le numérique et les politiques publiques vont, ou vont aller dans un futur proche, de pair. La pratique de l’urbanisme au sein des collectivités locales est concernée par la numérisation/digitalisation. Cette évolution a des origines multiples. La principale est, à ce jour, le cadre juridique. Diverses lois récentes (loi ESSOC, loi ELAN) et des décrets d’application prévoient expressément des démarches et des services dématérialisés proposés aux administrés. La société civile (citoyens investis ou entreprises privées), à l’ère du progrès technologique et des évolutions sociétales concoure, pour une grande part à cette transition numérique.
Inévitablement, la façon de penser, de faire et de vivre la ville évolue. De nouveaux acteurs apparaissent. De nouvelles facultés sont offertes par le numérique.

La question principale que l’atelier traitera sera celle de l’impact des usages du numérique sur les méthodes, les acteurs et leurs compétences ainsi que les processus dans la pratique de l’urbanisme des collectivités territoriales.

Public : notamment les métiers de directeur de l’urbanisme et de l’aménagement, chef de projet foncier, urbanisme et aménagement, responsable des affaire foncière et immobilière, chef de projet système d’information géographique

Animation :  
Marc BEAULIER, consultant associé, cabinet Public Impact Management (PIM)
Clémence CARON, responsable du pôle de compétences « Urbanisme et Aménagement », CNFPT, INSET de Dunkerque

Intervenants :
Jean-Baptiste LASNE, directeur du programme Démat ADS (dématérialisation de l’application du droit des sols), Ministère de la Cohésion des territoires
Franck TOUYAA, responsable du service géomatique, Communauté d’agglomération de Cergy Pontoise

Cet atelier est piloté par le pôle de compétences « Urbanisme et Aménagement » du CNFPT, INSET de Dunkerque


 

  • Numérique et mobilité : évolution des postures et des compétences métiers

Les politiques de mobilité / transport des collectivités se redessinent sous l’influence croissante des outils numériques. Dans un contexte d’ouverture des données et d’explosion de nouveaux services, les données « mobilité » (liées tant à l’offre de mobilité qu’aux usages) se multiplient et nourrissent les interventions des collectivités.
Cette nouvelle donne impacte fortement les métiers et compétences des agents de ce domaine.
Cet atelier se propose de mettre en lumière quelques-unes des postures et compétences à renforcer

Public : notamment les métiers de responsables et cadres des services mobilité-déplacements-transport, chargés et chargées de mission mobilité et conseillers et conseillères en mobilité, responsables et cadres des services techniques, infrastructures et voiries, responsables des systèmes d’information et de communication

Animateurs :
Julien DE LABACA, Consultant et explorateur de nouvelles mobilités
Olivia NEURAY, responsable du pôle de compétences « Mobilités et déplacements » du CNFPT, INSET de Dunkerque

Intervenants :
Jérôme KRAVETZ, Directeur, Nouvelle-Aquitaine Mobilités
Frédérick PETIT, chargé de mission mobilités numériques/ mission open data, Grenoble Alpes Métropole
Joël GOMBIN, consultant, Datactivist, société de conseil spécialisée dans l'open data

Cet atelier est piloté par le pôle de compétences « Mobilités et déplacements » du CNFPT, INSET de Dunkerque


 

  • Eau, assainissement, GEMAPI : le numérique dans ma pratique

Les outils numériques innovants permettent de nouvelles pratiques professionnelles : une réelle gestion intégrée de l’eau, des gains de productivité, une communication renforcée avec la population, l’amélioration des conditions de travail dans les égouts, sur les réseaux d’eau potable, ils permettent aussi une sensibilisation adaptée aux différents territoires aux risques d’inondation et une meilleure implication citoyenne notamment concernant le suivi des milieux aquatiques et littoraux.
Dans un premier temps, des témoignages territoriaux et universitaires viendront nous éclairer sur les innovations récentes, les pistes de progrès. Puis l’atelier consistera dans un deuxième temps à identifier les usages innovants du numérique dans nos pratiques professionnelles, en matière de réseaux sociaux, équipements, méthodes de travail, gestion des équipes et de communication avec les usagers.
Les points clés de ces usages numériques seront identifiés : avantages, inconvénients… Les questions, interrogations sur le numérique seront relevées. Cet atelier permettra de disposer d'une bourse aux solutions.

Public : notamment tous les métiers de l’eau, de l’assainissement, des milieux aquatiques et littoraux

Animateurs : 

Intervenants :
Michel GILBERT, responsable de la mission Grands Projets, SEDIF (Syndicat des Eaux d’Ile de France)
Thomas BREINIG, directeur du Syndicat de la vallée de la Lèze (SMIVAL)
Estelle WATEAU, responsable nationale du pôle de compétences « eau, assainissement et milieux aquatiques » du CNFPT, INSET Montpellier
Stéphane COSTA (présentation des travaux sous format vidéo), professeur des universités, CIREVE (Centre Interdisciplinaire de Réalité Virtuelle), Université de Caen : un outil de sensibilisation des élus aux risques de submersion, inondations

Cet atelier est piloté le groupe « eau et assainissement » de l’AITF et par le pôle de compétences « eau, assainissement et milieux aquatiques » du CNFPT, INSET Montpellier