Police municipale : de nouveaux moyens

07-04-2021
Police municipale : de nouveaux moyens

Confronté depuis les attentats de 2015 à une forte croissance des effectifs de police municipale, à un armement en forte progression et à de nombreuses évolutions réglementaires, le CNFPT a adapté le volume et renforcé la qualité de ses formations. Cette croissance continue des besoins de formation des agentes et agents de police municipale est confirmée par les perspectives de recrutement annoncées à l’issue des dernières élections municipales.

Pour répondre à ce besoin, le conseil d’administration, réuni le 7 avril, a décidé de la création de 25 nouveaux postes dédiés à la formation des policiers municipaux. C’est une création de postes inédite au CNFPT depuis 10 ans montrant à la fois la nécessité pour le CNFPT de s’adapter aux besoins des collectivités, mais aussi la volonté de l’établissement de donner des moyens nouveaux et complémentaires à la formation des policiers municipaux.

 

Des besoins en hausse constante

En seulement quatre années, la police municipale est la filière de la fonction publique territoriale qui enregistre la plus forte progression : le nombre de policiers municipaux a progressé de 13 %, passant de 21 200 à près de 24 000 agents entre 2015 et 2019.

Le CNFPT consacre déjà d’importants moyens à la formation de la police municipale : en effet, la formation des agents et agentes de police municipale représentait en 2019, 8,8 % de l’activité (en JFS ) alors qu’ils représentent 1,2 % des effectifs de la fonction publique territoriale.

Pour mieux cerner les besoins des collectivités, le CNFPT a lancé en 2020 une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 500 communes : 50 % des communes interrogées ayant une police municipale ou souhaitant en créer une envisagent de recruter des policiers municipaux avant la fin de mandat. Au vu des intentions exprimées d’ici 2026, ce pourrait être 7 500 nouveaux agents qui rejoindraient les rangs de la police municipale.

La progression de ces effectifs se traduit, au niveau de l’établissement, par une hausse importante des demandes de formation de policiers municipaux. Les formations au maniement des armes sont celles qui enregistrent la plus forte progression avec un bond de 54 % entre 2018 et 2019.

 

Une formation longue et sujette à de multiples évolutions réglementaires

Tout agent qui rejoint la police municipale doit suivre une formation initiale d’application ou "formation métier" pendant 3 à 9 mois. Plusieurs mesures ont été prises pour faire face à la hausse des demandes de formation initiale : une dispense partielle pour les gendarmes et les policiers nationaux rejoignant la police municipale et la perspective d’organiser en distanciel les apports théoriques de la formation de policier municipal. 

Si les formations obligatoires en matière de sécurité publique et de police municipale relèvent de la compétence exclusive du CNFPT, leur contenu et leur durée sont fixés par décrets ou arrêtés. Ainsi, depuis 2015, les mesures concernant la formation en matière d’armement se sont multipliées : augmentation de la durée des modules de formation à l’armement, obligation de formation préalable pour les agents dotés de bâtons ou d’armes telles que les générateurs aérosol lacrymogène.

 

Un établissement mobilisé pour répondre à la demande de formation malgré une situation financière tendue

Pour répondre à l’augmentation de la demande de formation police municipale, l’établissement a favorisé, dès 2017, le rapprochement entre ses délégations régionales : plusieurs d’entre elles regroupent les inscriptions, mutualisent leurs sites de formation et leurs moyens humains. Le redéploiement des effectifs et le recours à des renforts contractuels ont permis jusqu’à présent au CNFPT de suivre l’évolution de la demande.

Avec la perspective de recrutements avancée par les collectivités d’ici 2026, l’établissement s’attend à devoir assumer un volume important de formation pour les prochaines années.

Réuni le 7 avril, le Conseil d’Administration de l’établissement a donc approuvé la création de 25 postes dédiés à la formation de la police municipale, malgré la situation financière tendue de l’établissement dans le contexte de la prise en charge de 50 % des coûts de formation de l’apprentissage dans la fonction publique territoriale, sans ressource affectée.

Ces effectifs viendront consolider les équipes, et seront répartis, en fonction de la charge d’activité, au sein des différentes délégations régionales du CNFPT.

 

Pour en savoir plus sur la police municipale, rendez-vous sur la page "Les formations police municipale".