Ouverture de deux classes « prépas talents »

03-05-2021

Souhaitant refonder la haute fonction publique et le mode de sélection des élèves aux concours permettant d’y accéder, le ministère de la transformation et de la fonction publique a lancé un appel à projet pour la création de  "prépas talents " ayant vocation à développer la diversité des profils et à favoriser l’égalité des chances. Elles permettront aux élèves issus de milieux modestes (étudiants boursiers de l’enseignement supérieur les plus méritants, en licence et master) de préparer leur candidature aux concours de cinq écoles* de service public dont le concours d’administrateur territorial de l’INET.

Par ses valeurs et son action, le CNFPT soutient la promotion sociale au sein de la fonction publique territoriale. Favoriser la diversité sociale des élèves formés à l’INET est donc un objectif prioritaire pour le CNFPT. C’est pourquoi l’établissement s’est associé aux travaux engagés par le gouvernement sur cette réforme en portant avec ses partenaires universitaires et l’Institut de service public (ISP en remplacement de l’ENA) deux "prépa-talents" à :

  • Strasbourg : doublement d’une classe de 12 à 24 places en partenariat avec l’ISP et l’Université de Strasbourg
  • Nantes : une classe de 24 places en partenariat avec l’ISP et l’Université de Nantes

 

La session 2021 du concours d’administrateur territorial sera donc la première  à bénéficier d’un nouveau concours externe spécial ouvert aux candidats ayant suivi une "prépa talents" accessible sur critères sociaux. Ce concours fera l’objet d’un arrêté d’ouverture de 4 postes supplémentaires pour la session 2021. Institué par l’ordonnance et le décret du 3 mars 2021, il vient compléter pour la fonction publique territoriale l’examen professionnel, autre voie d’accès favorisant des profils plus divers.

Le gouvernement a présenté la carte des 74 "prépas talents" (dont celles de l’INET/ISP/Universités de Strasbourg et Nantes) qui ouvriront leurs portes dès la rentrée de septembre 2021. Ces prépas s’appuient sur le réseau existant des classes préparatoires intégrées (CPI) des écoles de service public qui accueille actuellement 700 élèves. Avec l’ouverture de 1000 places supplémentaires, se sont 1700 étudiants qui pourront bénéficier de ce dispositif à la rentrée.

 

*Institut national des études territoriales (INET), Institut du service public (ISP), École des hautes études de santé publique (EHESP), École nationale supérieure de la police (ENSP) et Ecole nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP).