Formation des officiers de sapeurs-pompiers : Le CNFPT signe un contrat d’établissement avec l’ENSOSP et l’Etat

28-07-2022

Un contrat d’établissement de 2022 à 2026 permettant de fixer des objectifs partagés

Le CNFPT, l’École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP) et l’Etat représenté par la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) renouvellent le contrat d’établissement de l’école des officiers de sapeurs-pompiers.

Cette convention fixe les objectifs et les moyens d’action de l’ENSOSP de 2022 à 2026 et propose notamment de nouveaux axes de coopération et de mutualisation. Les signataires fixent à l’ENSOSP des objectifs stratégiques partagés : 1) concevoir une offre de formation qui répond aux besoins des Services d’incendie et de secours (SIS) et des usagers, 2) contribuer à faire émerger un pôle d’excellence de sécurité civile et 3) garantir la soutenabilité de l’établissement.

Une subvention complémentaire à la surcotisation apportée à l’ENSOSP

La cotisation de base dont s’acquittent les Services d’incendie et de secours (SIS), comme toutes les autres collectivités cotisantes, est versée à un budget annexe dédié à la formation des sapeurs-pompiers professionnels. A cette cotisation s’ajoute une surcotisation (de l’ordre de 9 millions d‘euros) dédiée aux formations des officiers professionnels qui est intégralement reversée à l’ENSOSP. En raison d’une forte demande de formation en 2022, la surcotisation ne permet pas de subvenir aux besoins de l’école. Le CNFPT, lors des conseils d’administration de janvier et de juin 2022, a ainsi adopté une subvention exceptionnelle au bénéfice de l’ENSOSP portant ainsi la participation l’établissement en 2022 à plus de 16 millions d’euros.