Le concours d’ingénieur ou ingénieure en chef territorial

Consignes sanitaires pour les épreuves de concours et examens
Conformément aux recommandations de la DGAFP du 13 mars 2022, le port du masque n’est plus obligatoire lors des épreuves et la distanciation physique d’1 mètre entre deux personnes est supprimée.

Toutefois, les mesures barrières devront continuer à être appliquées (lavage régulier des mains, se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou en éternuant dans son coude, …) et des flacons de gel hydro alcoolique seront mis à la disposition des participants.

 

Concours d'ingénieur en chef  2022

Période d’inscription :  Du 2 mai au 3 juin 2022
Date limite de dépôt des dossiers d’inscription :  Le 3 juin 2022
Epreuves écrites : Du 7 au 9 septembre 2022
Epreuves orales :

Concours interne du 21 au 24 novembre 2022 et concours externe du 29 novembre au 2 décembre matin 2022

Les épreuves orales auront lieu à l’espace MULTIBURO PARIS SAINT-LAZARE :

Parvis de la Gare
1 Cour du Havre
75008 PARIS

La présence d’auditeurs aux épreuves orales est autorisée pour la session 2022 selon les dispositions suivantes :

  • Pour toute inscription, envoyer un mail à concours@cnfpt.fr ;
  • Chaque auditeur ne pourra assister qu’à une seule audition pour l’épreuve de mise en situation collective et d’entretien avec le jury ;
  • Les candidats admissibles ne pourront pas assister à une épreuve avant qu’ils n’aient eux-mêmes passer l’audition.

Les candidats peuvent avoir accès à leur espace sécurisé sur la plateforme dédiée accessible en cliquant ici.

 

Conditions d’accès et modalités

Le CNFPT organise les concours et l’examen professionnel pour l'accès à ce cadre d'emplois qui comprend les grades d’ingénieur en chef, d’ingénieur en chef hors classe et d’ingénieur général.
Les ingénieurs et ingénieures en chef territoriaux exercent leurs fonctions dans tous les domaines à caractère scientifique et technique entrant dans les compétences d’une collectivité territoriale ou d’un établissement public territorial.
Ils interviennent notamment dans les domaines de l’ingénierie, de la gestion technique et de l’architecture, des infrastructures et des réseaux, de la prévention et de la gestion des risques, de l’urbanisme, de l’aménagement et des paysages, de l’informatique et des systèmes d’information.
Les ingénieurs et ingénieures en chef territoriaux constituent un cadre d’emplois supérieur à caractère technique et scientifique de catégorie A au sens de l’article 5 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale.

Les modalités de recrutement sont fixés par le décret n° 2016-205, publié au Journal officiel de la République française du 27 février. La nature et le programme des épreuves des concours externe et interne (cf. textes infra) doivent permettre aux collectivités de recruter de futurs cadres de direction appelés à occuper des fonctions de direction générale de services.

Epreuves

• Admissibilité : elle vise à garantir un socle de connaissances dans les domaines à caractère scientifique et technique entrant dans les compétences d’une collectivité ou d’un établissement public territorial.
• Les épreuves d’aptitudes professionnelles à l'oral : elles évaluent, au-delà des connaissances du candidat, sa compréhension des enjeux et mécanismes qui régissent l'action des collectivités locales.

A savoir

À l’obtention du concours, les lauréats admis suivront une formation initiale d’application de douze mois à l’Institut national des études territoriales (INET) du CNFPT. À l’issue de cette formation, les lauréats seront inscrits sur liste d’aptitude en vue de leur recrutement par les collectivités territoriales.