Le concours d’administrateur ou administratrice territorial

Consignes sanitaires pour les épreuves de concours et examens

Conformément aux recommandations de la DGAFP du 9 août 2021, l’organisation des concours et examens de la fonction publique nécessite le respect des consignes sanitaires édictées par le gouvernement en vue de prévenir la propagation de la covid-19. 

Parmi ces recommandations, il convient de rappeler :

  • Inapplicabilité du pass sanitaire aux épreuves de concours et d’examens

Les épreuves de concours ou d’examen de la fonction publique, quel que soit le nombre de participants, ne font pas partie des activités pour lesquelles la présentation du pass sanitaires est requise. 

  • Les concours et examens font partie des motifs impérieux de déplacement

Les examens et les concours de la fonction publique font partie des activités pour lesquelles les déplacements sont autorisés, y compris en cas de couvre-feu ou de mesures renforcées (ex : confinement), notamment dans les territoires non métropolitains. Il conviendra de présenter la convocation et une attestation de déplacement si besoin.  

  • Le port du masque est obligatoire

Les candidats, tout comme l’ensemble des autres participants à un examen ou à un concours, sont assujettis à l’obligation de port du masque, pendant toute la durée des épreuves (y compris lorsqu’ils sont assis) et lors des déplacements dans les centres d’examens  jusqu’à la sortie des locaux. Les seuls masques de protection autorisés sont ceux mentionnés au III de l’annexe 1 du décret du 1er juin 2021 (masques chirurgicaux répondant aux normes).

CONCOURS 2021

- Epreuves orales d’admission : à compter du 4 octobre 2021
Pour toute information complémentaire, il est possible de contacter le service concours du CNFPT à l’adresse suivante : concours@cnfpt.fr 

 En 2021, pour la première fois, un nouveau concours externe spécial sera ouvert aux candidats ayant suivi une préparation aux concours de la fonction publique accessible sur critères sociaux et fera l’objet d’un arrêté d’ouverture de 4 postes supplémentaires pour la session 2021. Les épreuves du concours externe spécial sont identiques à celles du concours externe.

Instituée par l’ordonnance et le décret du 3 mars 2021, cette évolution participe ainsi à développer la diversité des profils dans la haute fonction publique et viendra compléter pour la fonction publique territoriale l’examen professionnel, autre voie d’accès favorisant des profils plus divers.

La liste des préparations éligibles a été fixée par arrêté

 

Scolarité

Les administrateurs et administratrices territoriaux constituent un cadre d’emplois administratif de catégorie A au sens de l’article 5 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée. Il comprend les grades d’administrateur, d’administrateur hors classe et d'administrateur général.

Les administrateurs et administratrices territoriaux sont des cadres supérieurs de l'administration, appelés à occuper les postes de direction des collectivités locales et des établissements publics locaux. Ils peuvent notamment être détachés sur les fonctions de directeur ou directrice général de grande ville ou d'agglomération ainsi que de directeur ou directrice général des services départementaux ou régionaux.

Conditions d’accès et modalités d’organisation du concours

Le décret n° 2015-1490 du 18 novembre 2015, précise les conditions d'accès et les modalités d'organisation des concours externe, interne et troisième concours pour le recrutement des administrateurs et administratrices territoriaux. Les dispositions réglementaires appliquées depuis fin 2016, ont pour objectif d’adapter le recrutement aux besoins des employeurs locaux.

Le décret n° 2021-334 du 26 mars 2021 a supprimé la limitation du nombre de présentations possible au concours d’administrateur territorial.

Objectifs des épreuves écrites et orales :

  • Les épreuves écrites : elles visent à garantir un socle de connaissance sur les matières fondamentales (droit public, économie, finances publiques, droit et gestion des collectivités).
  • Les épreuves d’aptitudes professionnelles à l'oral : elles évaluent, au-delà de ses connaissances, la compréhension par le candidat des mécanismes qui régissent l'action des collectivités locales.
  • L’épreuve de mise en situation professionnelle collective (coefficient 2) complète l'entretien de motivation professionnelle (coefficient 5). Le choix pour l’épreuve orale de langue vivante étrangère est ouvert aux seules langues étrangères transfrontalières. Les candidats pourront passer l’épreuve en allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien.

A savoir

À l’obtention du concours, les lauréats admis suivront une formation initiale d’application de dix-huit mois à l’Institut national des études territoriales (INET) du CNFPT. À l’issue de cette formation, les lauréats seront inscrits sur liste d’aptitude en vue de leur recrutement par les collectivités territoriales.