Catégorie B

Qui est concerné ?

Pour les formations d’intégration : tous les fonctionnaires de catégorie B nommés après concours (hors filières police et pompiers).

Quels sont les objectifs ?

- identifier les enjeux du service public à travers les mécanismes d’élaboration des politiques territoriales, les stratégies de mise en œuvre et l’évaluation des résultats ;
- se situer dans la fonction publique territoriale et appréhender les spécificités du rôle de cadre B dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de l’action publique ;
- identifier les enjeux et les modalités de la formation tout au long de la vie.

Quel dispositif ?

À compter du 1er janvier 2016, le dispositif de formation d’intégration pour les catégories B évolue suite au décret paru le jeudi 29 octobre 2015. De 5 jours obligatoires, la durée de la formation passe à 10 jours.
Le nouveau dispositif a été pensé pour créer un continuum autour de la formation. Tout le processus, des modules en présentiel (avec les demi-journées sur la construction d’un parcours de formation) au retour en collectivité, est conçu pour que l’agent soit au centre et acteur de sa formation.
Le dispositif comprend trois phases :
- un premier module de formation en présentiel de 5 jours sur les valeurs du service public, le sens de l’action publique, le rôle et les missions de la.du cadre. Proche dans les contenus de la précédente formation d’intégration, elle inclut cependant de la méthodologie à la construction d’un parcours de formation. En effet, le stagiaire est invité à faire le point sur ses compétences actuelles et sur les compétences qu’il doit acquérir pour remplir ses missions futures ou actuelles en fonction de son expérience dans la fonction publique territoriale
- le retour dans la collectivité territoriale, période d’un à deux mois durant laquelle l’agent.e est dans une phase « d’intersession » (entre deux sessions de formation) qu’il.elle met à profit pour rencontrer son encadrant et la direction ou le service des ressources humaines. Cette période est pleinement intégrée dans le processus d’intégration et constitue une situation d’apprentissage tout aussi importante que les phases de formation en présentiel. En effet, le temps d’entretien avec l’encadrant de l’agent doit permettre d’objectiver le regard de l’agent sur ses compétences. Ce temps peut  s’inscrire dans le ou les entretiens qui sont réalisés en amont du « rapport de titularisation ». L’entretien avec les services RH vise à informer les stagiaires de la politique formation de celle-ci. Cette connaissance est capitale pour son propre parcours mais également pour accompagner  les agents que le stagiaire en formation d’intégration peut lui-même encadrer.
- un second module de formation en présentiel, de 5 jours sur les fondamentaux du management et de la gestion dans les collectivités territoriales, avec une mise en situation sur un cas réel. Ce module inclut également un temps sur la construction du projet de professionnalisation.

Quand ?

La formation d’intégration intervient obligatoirement dans la première année qui suit la nomination de la.du fonctionnaire dans son cadre d’emplois. L’autorité territoriale qui procède à la nomination de l’agent procède à son inscription en ligne sur la plateforme du CNFPT en vue de participer à une session.

Des ressources numériques mises à disposition

Des ressources numériques sont mises à disposition des stagiaires de catégorie A 15 jours avant le début de leur formation d’intégration et jusqu’à 1 an après la fin de leur formation en présentiel. Elles viennent enrichir les connaissances dans les différentes thématiques abordées avec les intervenants.