Le concours d’administrateur ou administratrice territorial

CONCOURS 2020 

Pour l’inscription et le retrait des dossiers : du 16 mars au 10 avril 2020

Date limite de dépôt des dossiers d’inscription : 17 avril 2020

Pour réimprimer votre dossier cliquez ici

Epreuves écrites : du 22 au 26 juin 2020

Epreuves orales : octobre / novembre 2020

Désormais, les dossiers doivent être déposés en format pdf ou jpeg avant le 17 avril 2020 minuit à l'adresse mail suivante : concoursadministrateur20@cnfpt.fr

Pour les candidats qui ne pourraient pas obtenir leurs états de service avant le 17 avril, il est possible de les déposer en complément dans la boîte mail du concours jusqu’au 1er juin 2020. L’instruction des dossiers se fera dès le retour à la normale. Tous les candidats ayant déjà déposé un dossier seront convoqués.

Il est fortement recommandé aux candidats de bien vérifier qu’ils remplissent les conditions pour concourir et de veiller à respecter les dates de dépôt des dossiers.

Les administrateurs et administratrices territoriaux constituent un cadre d’emplois administratif de catégorie A au sens de l’article 5 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée. Il comprend les grades d’administrateur, d’administrateur hors classe et d'administrateur général.

Les administrateurs et administratrices territoriaux sont des cadres supérieurs de l'administration, appelés à occuper les postes de direction des collectivités locales et des établissements publics locaux. Ils peuvent notamment être détachés sur les fonctions de directeur ou directrice général de grande ville ou d'agglomération ainsi que de directeur ou directrice général des services départementaux ou régionaux.

Conditions d’accès et modalités d’organisation du concours
Le décret n° 2015-1490 du 18 novembre 2015, précise les conditions d'accès et les modalités d'organisation des concours externe, interne et troisième concours pour le recrutement des administrateurs et administratrices territoriaux. Les dispositions réglementaires appliquées depuis fin 2016, ont  pour objectif d’adapter le recrutement aux besoins des employeurs locaux.

• objectifs des épreuves écrites et orales :
Les épreuves écrites : elles visent à garantir un socle de connaissance sur les matières fondamentales (droit public, économie, finances publiques, droit et gestion des collectivités).
Les épreuves d’aptitudes professionnelles à l'oral : elles évaluent, au-delà de ses connaissances, la compréhension par le candidat des mécanismes qui régissent l'action des collectivités locales.
L’épreuve de mise en situation professionnelle collective (coefficient 2)  complète l'entretien de motivation professionnelle (coefficient 5). Le choix pour l’épreuve orale de langue vivante étrangère est ouvert aux seules langues étrangères transfrontalières. Les candidats pourront passer l’épreuve en allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien.

A savoir
À l’obtention du concours, les lauréats admis suivront une formation initiale d’application de dix-huit mois à l’Institut national des études territoriales (INET) du CNFPT. À l’issue de cette formation, les lauréats seront inscrits sur liste d’aptitude en vue de leur recrutement par les collectivités territoriales.