Avis de vacance d'un emploi de sous-directeur des risques accidentels (administration centrale)

Numéro: O09218069112

Employeur :

Ministère de la transition écologique et solidaire

Tour Pascal A et B, Tour Sequoia

92055

La Défense CEDEX

Date de publication : 29/06/2018

Date limite de candidature : 27/07/2018

Poste à pourvoir : 01/09/2018

Grade: Ingénieur en chef Ingénieur en chef hors classe Ingénieur général

Contexte et définition du poste

1 avis de vacances d'emplois de direction des services de l'Etat est publié au JORF du 27 juin 2018 (voir les références en PJ) ouvert notamment aux fonctionnaires territoriaux A+.
Lien Internet :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do- jsessionid=84C8AA2CC7E159A93C8804DC905C9091.tplgfr34s_3?cidTexte=JORFTEXT000037107540 et dateTexte= et oldAction=rechJO et categorieLien=id et idJO=JORFCONT000037106158

Sera prochainement vacant un emploi de sous-directeur à l'administration centrale du ministère de la transition écologique et solidaire. Le ou la titulaire de ce poste exercera les fonctions de sous-directeur ou de sous-directrice des risques accidentels au sein du service des risques technologiques, à la direction générale de la prévention des risques (DGPR).

Missions

Missions principales

La direction générale de la prévention des risques est chargée des risques naturels et hydrauliques, technologiques et sanitaires liés à l'environnement afin de préserver les vies et de protéger les atteintes aux biens et à l'environnement, et ainsi de contribuer au développement durable des territoires.
Au sein de la DGPR, le service des risques technologiques élabore, coordonne et anime la mise en oeuvre de la politique de prévention des risques technologiques dans divers domaines : installations industrielles, équipements sous pression, canalisations, transport de matières dangereuses, utilisation du sous-sol et après-mine, pollution des sols, réglementation générale de la sûreté nucléaire et de la radioprotection. Il anime l'inspection des installations classées pour la protection de l'environnement, et coordonne l'action des services déconcentrés dans ses domaines de compétence. Il participe à l'exercice de la tutelle de l'INERIS, de l'IRSN et du BRGM.
Le service des risques technologiques est composé de :

- la sous-direction des risques accidentels -
- la sous-direction des risques chroniques et du pilotage -
- la mission de la sûreté nucléaire et de la radioprotection.

La sous-direction des risques accidentels compte une cinquantaine d'agents, et est composée des bureaux suivants :

- bureau des risques des industriels de l'énergie et de la chimie -
- bureau de la sécurité des équipements à risques et des réseaux -
- mission transport de matières dangereuses -
- bureau d'analyse des risques et pollutions industriels, situé à Lyon.

Elle exerce ainsi les missions du service dans les domaines suivants :

- risques accidentels liés aux installations classées pour la protection de l'environnement (et dans ce cadre le suivi des secteurs de l'industrie chimique et pétrolière) -
- réglementation des risques des industries liées à l'énergie (éoliennes, nouvelles mobilités...), en lien avec la DGEC -
- sécurité des équipements sous pression, canalisations de transport, de la distribution du gaz, des explosifs -
- transport de matières dangereuses.

Elle définit et met en oeuvre la politique du ministère en matière de prévention des risques d'accident d'origine anthropique sous l'ensemble de ses aspects : prévention du risque à la source, maîtrise de l'urbanisation (notamment le plan de prévention des risques technologiques), plans de secours. Par ailleurs, la sous-direction, par le biais du bureau d'analyse des risques et pollutions industriels, assure le suivi et la capitalisation de l'accidentologie sur l'ensemble des domaines d'activité de la direction générale, en lien avec les entités concernées.

Profil recherché

Enjeux, responsabilités

Le sous-directeur ou la sous-directrice est chargé du management global et de l'animation de la sous-direction. Il ou elle veille en particulier à :

- préciser les missions et interactions des différentes unités, et assurer les synergies notamment méthodologiques entre les différentes activités -
- impulser et suivre les axes stratégiques d'orientation et les programmes de travail à court et moyen terme -
- définir et mettre en oeuvre les relations avec les services déconcentrés dans ses domaines de compétence, et formuler des propositions pour l'évolution des missions et organisations de ceux-ci.

Il ou elle développe les relations de partenariat, tant internes au ministère (direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature, direction générale des infrastructures, des transports et de la mer, direction générale de l'énergie et du climat) qu'externes (autres ministères, notamment le ministère de l'intérieur et le ministère de la défense, établissements publics notamment l'INERIS, collectivités locales, associations), y compris à l'international. Il est en relation permanente avec les services déconcentrés.
Il ou elle est appelée à assurer l'intérim du chef de service, conjointement avec le sous-directeur des risques chroniques et du pilotage.

Profil du candidat recherché

- Solide expérience administrative et expérience du management -
- connaissance des domaines d'activité concernés ou expérience d'autres activités administratives de contrôle -
- capacités d'initiative, de synthèse, de relations à haut niveau -
- connaissance des acteurs : services de l'Etat, établissements publics, collectivités locales, associations.

Conditions d'accès à l'emploi

Les candidats et les candidates devront satisfaire aux conditions d'accès prévues au décret n; 2012-32 du 9 janvier 2012 modifié relatif aux emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l'Etat.

Personnes à contacter

- M. Philippe MERLE, chef du service des risques technologiques (tél : 01-40-81-92-33) -
- M. Jacques SALHI, délégué aux cadres dirigeants (tél : 01-40-81-18-61).

Les candidatures, accompagnées d'un curriculum vit;, d'une lettre de motivation et d'un état des services doivent être adressées, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel, au secrétariat général du ministère de la transition écologique et solidaire, uniquement et impérativement par voie électronique, aux adresses : delcd.sg@developpement-durable.gouv.fr et philippe.merle@developpement-durable.gouv.fr.

Contact et Informations complémentaires