Le concours d’ingénieur.e en chef territorial.e

Session 2018
Concours 2018 : dates d'inscription précisées ultérieurement.

 

Conditions d’accès et modalités

Le CNFPT organise les concours et l’examen professionnel pour l'accès à ce cadre d'emplois qui comprend les grades d’ingénieur.e en chef, d’ingénieur.e en chef hors classe et d’ingénieur.e général.e.
Les ingénieur.e.s en chef territoriaux.ales exercent leurs fonctions dans tous les domaines à caractère scientifique et technique entrant dans les compétences d’une collectivité territoriale ou d’un établissement public territorial.
Elle.il.s interviennent notamment dans les domaines de l’ingénierie, de la gestion technique et de l’architecture, des infrastructures et des réseaux, de la prévention et de la gestion des risques, de l’urbanisme, de l’aménagement et des paysages, de l’informatique et des systèmes d’information.
Les ingénieur.e.s en chef territoriaux.ales constituent un cadre d’emplois supérieur à caractère technique et scientifique de catégorie A au sens de l’article 5 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale.

Les modalités de recrutement sont fixés par le décret n° 2016-205, publié au Journal officiel de la République française du 27 février. La nature et le programme des épreuves des concours externe et interne (cf. textes infra) doivent permettre aux collectivités de recruter de futur.e.s cadres de direction appelé.e.s à occuper des fonctions de direction générale de services.

Epreuves

• Admissibilité : Elles visent à garantir un socle de connaissances dans les domaines à caractère scientifique et technique entrant dans les compétences d’une collectivité ou d’un établissement public territorial.
• Les épreuves d’aptitudes professionnelles à l'oral : elles évaluent, au-delà des connaissances de la.du candidat.e, sa compréhension des enjeux et mécanismes qui régissent l'action des collectivités locales.

A savoir

À l’obtention du concours, les lauréat.e.s admis.es suivront une formation initiale d’application de douze mois à l’Institut national des études territoriales (INET) du CNFPT. À l’issue de cette formation, les lauréat.e.s seront inscrit.e.s sur liste d’aptitude en vue de leur recrutement par les collectivités territoriales.