Search Google Appliance

Le concours d’administrateur territorial

Concours 2016

Période d'inscription : du 29 août au 23 septembre 2016

Epreuves écrites : du 28 novembre au 2 décembre 2016

Epreuves orales : mars 2017

Pour toute information complémentaire : concours@cnfpt.fr.

________________________________________________________________________

Les administrateurs territoriaux constituent un cadre d’emplois administratif de catégorie A au sens de l’article 5 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée.

Ce cadre d’emplois comprend les grades d’administrateur, d’administrateur hors classe et d'administrateur général.

Les administrateurs territoriaux sont des cadres supérieurs de l'administration, appelés à occuper les postes de direction des collectivités locales et des établissements publics locaux.
Ils peuvent notamment être détachés sur les fonctions de directeur général de grande ville ou d'agglomération ainsi que de directeur général des services départementaux ou régionaux.

Modification des conditions d'accès et des modalités d'organisation du concours

Le décret n° 2015-1490, paru le 18 novembre 2015, modifie les conditions d'accès et les modalités d'organisation des concours externe, interne et troisième concours pour le recrutement des administrateurs territoriaux.
La nature et le programme des épreuves des concours externe, interne et troisième concours d'accès au cadre d'emplois des administrateurs territoriaux font l'objet d'une refonte globale afin d'adapter le recrutement aux besoins des employeurs locaux.
La modification de ces concours permet de clarifier les objectifs pour les épreuves écrites et orales :
• les épreuves écrites visent à garantir un socle de connaissance sur les matières fondamentales (droit public, économie, finances publiques, droit et gestion des collectivités),
• les épreuves d’aptitudes professionnelles à l'oral évaluent, au-delà de ses connaissances, la compréhension par le candidat des mécanismes qui régissent l'action des collectivités locales. Dans ce cadre, les candidats auront accès aux codes de référence pour la plupart des épreuves techniques de l'oral.
D’autre part, les épreuves d'admissibilité et d'admission ainsi que les coefficients sont modifiés.
Côté admissibilité, les épreuves sont harmonisées entre les trois concours : externe, interne et troisième concours.
Au stade de l’admission, une épreuve de mise en situation professionnelle collective est introduite (coefficient 2) et complète l'entretien de motivation professionnelle (coefficient 5) qui remplace le grand oral. Quant à l’épreuve orale de langue vivante étrangère, le choix sera dorénavant ouvert aux seules langues étrangères transfrontalières. Les candidats pourront passer l’épreuve en allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien.
Ces nouvelles dispositions seront applicables aux prochains concours prévus fin  2016.

Eléments indicatifs de cadrage des épreuves

Epreuves du concours

Modalités d'inscription au concours  

 

Document(s)