National
Vous êtes géolocalisé automatiquement.
Pour modifier, sélectionnez une localisation dans le menu déroulant.

Le bilan de compétences

Du positionnement à l’orientation

Le bilan de compétences est un droit reconnu à tous les agents territoriaux, titulaires ou non, ayant 10 ans de services effectifs, consignés sur le livret individuel de formation (LIF).

Le bilan de compétences consiste en une série de tests réalisés par un prestataire visant à faire le point sur les aptitudes et les motivations de l’agent. Sa finalité est de l’aider à préparer ses projets professionnels, personnels ou de formation. Il permet également de réduire la durée des formations statutaires obligatoires d’accès à des grades supérieurs par voie de promotion interne.

Sa réalisation n’est pas obligatoire et relève de l’initiative individuelle de l’agent.

Un congé pour faciliter sa réalisation

Pour être réalisé dans les meilleures conditions, le bilan de compétences donne droit à un congé d’une durée de 24 heures fractionnables. Le second congé n’est actionnable que 5 ans suivant le premier.

L’agent doit déposer sa demande de congé auprès de sa collectivité territoriale, 60 jours avant le démarrage du bilan de compétences. Celle-ci doit faire connaître sa réponse, motivée en cas de refus, dans les 30 jours.

Le financement du bilan peut être pris en charge par l’employeur dans le cadre du plan de formation.

Le rôle du CNFPT

Le CNFPT apporte une expertise de conseil à la fois aux agents et aux collectivités.

Il aide les agents à :

  • déterminer les conditions dans lesquelles ils peuvent accéder aux bilans de compétences,
  • utiliser les conclusions du bilan dont ils sont les seuls destinataires.

Il accompagne les employeurs dans :

  • la rédaction du cahier des charges du bilaǹ et à sa traduction des conclusions en plan d’action ;
  • le suivi et la mise en œuvre.